La blessure

Tout sportif redoute une blessure, cela fait pourtant partie intégrante de son parcours. En effet, l’aspect le plus contraignant n’est pas la douleur due au traumatisme, mais davantage l’arrêt de l’entrainement qu’elle occasionne, la frustration qui en découle et la peur de perdre son niveau.

Effectivement, un sportif  blessé est rapidement obnubilé par sa blessure, il remet en cause ses capacités et son « statut » de sportif. Des remises en questions surviennent impliquant souvent des changements d’humeur, avec notamment la question de «quand » et « comment »il pourra reprendre l’entrainement.

Une douleur qui surgit est souvent un signal d’alarme de notre corps. Si on ne l’écoute pas et qu’on continue à forcer, cela conduira à une blessure. La blessure n’affecte pas que l’activité sportive mais elle s’étend intégralement à la vie quotidienne. Par exemple, elle nous impose de réduire la part d’activité physique au sein de notre vie personnelle, laissant ainsi plus de place pour d’autres priorités (travail, vie sociable, récupération physique, hobbies, etc).

Alors, pourquoi ne pas consacrer du temps à développer ses capacités mentales et à anticiper la reprise?

La préparation mentale peut vous aider à optimiser votre rééducation, à gérer vos émotions, maîtriser votre discours interne et à structurer vos objectifs de reprise (à court, moyen et long terme).

© 2020 Marine Lambert

Site réalisé par Grafic Box